Pourquoi l’adaptation culturelle est-elle si essentielle ?

Cultural Adaptation

Objectif compréhension: L’adaptation culturelle

Quel est le but principal d’un réalisateur ? Sans aucun doute de divulguer un message aux téléspectateurs, peu importe la nature de celui-ci. Ce message peut être divulgué sous différentes formes. J’entends par là que le réalisateur peut décider d’utiliser le rire, les larmes, etc. pour toucher le public. C’est là que se trouve toute la difficulté du traducteur à l’heure de reproduire les sous-titres ou d’effectuer un doublage dans sa langue maternelle. En effet, ce dernier doit être capable de transmettre ce message de la même manière que le réalisateur l’a lui-même fait pour le public de son pays. Les émotions doivent donc être retranscrites à la perfection.

Cultural Adaptation

Une retranscription exacte, oui, mais pas sans quelques difficultés

Nous l’avons compris, les téléspectateurs aiment regarder un film et le comprendre parfaitement. Mais l’une des difficultés majeures est que la traduction (que ce soit pour les sous-titres ou bien pour le doublage) ne doit pas se faire ressentir. Alors qu’elle est le meilleur moyen pour faire oublier cette traduction et ainsi créer une certaine fluidité ? Tout simplement l’adaptation culturelle ! Mais qu’est-ce que c’est ? C’est le fait de remplacer un élément culturel du pays source (une tradition, un prénom, un plat…) par un élément culturel similaire du pays cible. Cela peut paraître évident mais ce n’est pas si simple à réaliser. Il est vrai que certains éléments n’ont pas forcément d’équivalent dans d’autres pays, le traducteur doit donc se creuser les méninges afin de trouver une solution pour l’adapter d’une manière ou d’une autre au public.

Un exemple significatif

L’exemple assez connu d’adaptation culturelle est celui du film Vice-Versa de Pixar. Dans ce film, Riley une petite fille avec du tempérament fait une crise et refuse de manger un aliment en général, pas vraiment apprécié des enfants. Cet aliment n’est autre que des brocolis ! Rien de surprenant pour le public français. En revanche, en Asie, les enfants en raffolent. La réaction de la petite fille n’aurait donc pas été comprise par cette audience. C’est pour cette raison que cet élément culturel a été adapté pour l’Asie, et a ainsi été remplacé par des poivrons verts. L’enjeu de l’adaptation culturelle en sous-titrage et doublage est donc essentiel à la bonne compréhension du film.

Rate this post

Journaliste spécialisé dans traduction et internationalisation des entreprises.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *