Le volet linguistique du féminisme : la terminologie de l’égalité

Ce dimanche 8 mars, on célèbrera la Journée internationale de la femme. Une journée de manifestations et de revendications a été organisée à New York en 1909. Mais la Journée internationale de la femme au  travail n’a été institutionnalisée qu’en 1975, lorsque l’Organisation des Nations Unies (ONU) a officialisé les revendications pour l’égalité entre les femmes et les hommes.

BigTranslation tient à honorer cette journée à travers le riche vocabulaire que la lutte pour l’égalité des droits a mis en lumière tout en continuant à l’enrichir.

En voici quelques exemples

Action positive

Des mesures spécifiques visant à remédier à des situations d’inégalité flagrantes, afin de faire appliquer le droit constitutionnel à l’égalité. Ces actions doivent être raisonnables et proportionnelles à l’objectif  poursuivi dans chaque cas.

Émancipation des femmes

Ce terme a été inventé lors de la quatrième Conférence mondiale des femmes de Pékin en 1995. Il s’agissait de la participation de plus en plus importante des femmes aux processus de prise de décisions et à l’accès au pouvoir.  Aujourd’hui, il est également utilisé pour sensibiliser les femmes au pouvoir que chacune détient pour rétablir leur dignité et leur indépendance.

Féminisation de la pauvreté

Ce terme fait référence à une situation généralisée dans la plupart des pays et met en lumière que le pourcentage le plus élevé de la population vivant dans la pauvreté touche principalement les femmes. Les politiques  d’ajustement appliquées par chaque pays ont une incidence sur la participation des femmes au marché du travail, l’accès aux ressources économiques et sociales.

Féminisme

Un courant de pensée en faveur de l’égalité entre les hommes et les femmes. Il s’agit d’une tradition de « pensée vieille de trois siècles ». Ce courant constate l’inégalité entre les hommes et les femmes. La question des origines de la pensée féministe repose sur les points suivants : quelle est la raison pour laquelle la moitié des êtres humains, soit toutes les femmes, n’ont pas les mêmes droits reconnus à l’ensemble de la population humaine ?

Égalité de droit

L’égalité devant la loi entre les hommes et les femmes. Après la Première Guerre mondiale, dans les pays européens, le principe de l’égalité devant la loi a été rétabli et reconnu. Les femmes ont depuis lors le droit à l’éducation, au travail rémunéré et le droit de vote.

Patriarcat
Une forme d’organisation sociale, politique et économique qui émerge dans les sociétés agricoles dans lesquelles les hommes adultes dominent les femmes et les enfants. Les débats sur le patriarcat ont surgi à différentes époques de l’histoire et ont été repris par le mouvement féministe des années 1960.

L’écrivaine Gerda Lerner, auteure « De la construction de la conscience féministe », a défini le patriarcat comme « la manifestation de la domination masculine sur les femmes et les enfants de la famille et l’extension de celle-ci aux femmes de la société ».

Plafond de verre

Aussi connu sous le nom de discrimination verticale, il s’agit de l’ensemble des limites qui affectent les  possibilités d’avancement professionnel des femmes. Bien que l’accès à divers emplois soit démocratisé  entre les hommes et les femmes, les postes impliquant des prises de décisions importantes restent, pour la plupart, entre les mains des hommes.

Violence envers les femmes

C’est la violence fondée sur l’appartenance de la personne, qui peut ou a pour effet de causer une offense ou une souffrance physique, sexuelle ou psychologique, de même que les menaces de tels actes, la  contrainte ou la privation de liberté. Ce type de violence s’étend également aux enfants mineurs.

La visibilité

Le processus de mise en lumière et d’intégration de la vie des femmes dans notre réalité et dans l’histoire. Reconnaître et valoriser l’histoire des femmes, leur rôle dans le monde et leur égalité avec les hommes.

Le vocabulaire de l’égalité continue de s’étendre de plus en plus chaque jour. Son utilisation
sur les réseaux sociaux est fréquente, et ce ne sont plus seulement les organisations ou les
collectifs qui utilisent cette terminologie. Actuellement, des établissements d’enseignement
tels que les universités dispensent cette terminologie dans le cadre de leur programme.
Prenons comme exemple cet article dans lequel toute la terminologie qui apparaît peut être
trouvée dans LE GLOSSAIRE DES TERMES DE POLITIQUES D’ÉGALITÉ fourni par l’Université de
Valence (Espagne) et dans PAROLES POUR L’ÉGALITÉ DES GENRES DANS L’ÉDUCATION par
María José Pérez Francés, publié par l’Université de la Rioja.

 

Rate this post

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *