Des textes prêts à être traduits : le secret du succès

BigTranslation-prepare-text-translation

Tienes un gran proyecto, un texto que te ha llevado sudor y lágrimas y que funciona a la perfección entre tu audiencia local, se puede decir que ha sido todo un acierto. ¿Habías pensado cómo preparar este texto para traducir?

Vous avez un grand projet, un texte dans lequel vous avez mis votre sang, votre sueur et vos larmes et qui convient parfaitement à votre public local. Vous iriez jusqu’à dire que cela a été un grand succès. Comme il est d’usage, vos mots comprennent des expressions idiomatiques, des références à la culture à laquelle vous vous adressez (et dont vous faites partie) et, bien sûr, une petite part d’humour que vous aimez tant. Mais avez-vous déjà réfléchi à la façon de préparer ce texte à la traduction ?

Chez BigTranslation, en tant qu’agence de traduction avec des années d’expérience, nous rencontrons ce type de texte plus souvent que nous le souhaiterions. Non pas parce que notre vaste communauté de traducteurs natifs estime que cela représente davantage de travail, mais parce que cela rend le texte quasiment impossible à traduire en conservant l’essence de l’original.

Parmi les projets que nous recevons, nombreux sont des supports marketing, allant des brochures aux descriptions de produits. Nous sommes donc très au courant des erreurs commises par les personnes qui préparent le contenu destiné à la traduction.

Le problème principal se pose lorsque les conséquences possibles de la non-préparation d’un texte à traduire correctement ne sont pas prises en compte. Voulez-vous savoir ce qui pourrait arriver ? L’essence de votre marque peut être considérablement réduite, vous ne réussirez pas à attirer une audience internationale, le retour sur investissement en sera affecté… En bref, un texte adapté à la traduction accélérera le processus de traduction et, bien entendu, aura un impact et une qualité bien meilleurs.

Si, après avoir lu tout cela, vous vous identifiez à notre discours, ou même si vous voulez simplement perfectionner vos textes, prenez des notes, nous vous indiquerons les détails qui feront la différence.

Comment préparer un texte pour la traduction

 

Planifier

– Pensez  aux pays auxquels votre texte est destiné et aux langues dans lesquelles vous souhaitez qu’il soit traduit.

– Supprimez (ou réduisez autant que possible) toute référence culturelle ou locale à votre contenu : vous risquez de faire face à un problème de traduction !

– Dites adieu aux blagues ou aux sarcasmes, les traduire n’est pas une tâche facile.

– Faites particulièrement attention aux festivités, aux chiffres, aux mesures ou aux prix, ils ne sont pas les mêmes dans tous les pays.

– N’oubliez pas votre marque et réfléchissez au risque de perdre votre identité lors de la traduction. Il est très utile de fournir un guide de style !

– Si vous le jugez nécessaire, envisagez de créer un glossaire terminologique. Si vous avez demandé ce service, vous pouvez inclure des termes spécifiques à votre entreprise ou à votre public, ainsi que tout ce dont vous avez besoin pour l’optimisation des moteurs de recherche (SEO). À moins que vous ne souhaitiez perdre vos mots-clés ?

Simplifier

– Ce n’est pas toujours facile, nous le savons, mais essayez d’écrire des phrases simples de 20 mots ou moins. Elles sont plus faciles à comprendre et à traduire. Si vous ne savez pas comment les raccourcir, souvenez-vous que la plupart des phrases longues pourraient être divisées en deux ou trois.

– Dans la mesure du possible, évitez les expressions familières et idiomatiques, les doubles sens, le jargon et toute référence culturelle.

– Encore une fois, pas d’humour, DU TOUT. S’il est difficile de produire quelque chose de drôle dans votre propre langue, alors imaginez ce qui pourrait arriver en essayant de le traduire…

– Voix active ou passive ? Sans aucun doute, la voix active est beaucoup plus facile à comprendre. Si nous vous disons : « Le groupe a chanté la chanson pour la fête de l’été » et « La chanson de la fête de l’été a été chantée par le groupe », le gagnant est clair : la première option est beaucoup plus simple et claire.


Structure

– Pour pouvoir manipuler les textes traduits à votre guise, il est préférable d’énumérer chaque section, en particulier s’il s’agit de textes longs ou si vous souhaitez traduire dans une langue que vous ne parlez pas ou qui a un alphabet différent.

– Si vous ne voulez pas qu’une certaine partie du texte soit traduite, il est préférable de la surligner dans une autre couleur et d’indiquer que tout ce qui est dans cette couleur ne doit pas être traduit.

– Lorsque le format le permet, nous écrasons le texte d’origine. Si vous avez le choix, utilisez toujours des formats modifiables tels que Word.

– Si vous avez besoin du texte original dans le même fichier de traduction, au format miroir, nous vous recommandons de placer le texte dans un tableau à deux colonnes, une pour le texte source et une pour le texte cible.

– Si vous avez demandé un service de SEO, surlignez vos mots-clés dans le texte afin que le traducteur puisse les identifier et les respecter.


Décidez

Maintenant, avec un texte bien planifié, simplifié et structuré, il vous suffit de choisir à qui faire confiance pour votre projet, le service de votre choix et la prestation qui vous convient.

Chez BigTranslation, nous pouvons vous aider dans ce processus. En réalité, notre plate-forme de traduction est extrêmement simple car, grâce à sa puissante technologie, elle centralise et gère les projets efficacement et automatiquement. Le résultat est que chaque projet va au traducteur natif idéal.

Bien entendu, rappelez-vous que tous les conseils que nous avons donnés dans cet article s’appliquent aux textes en général. Voulez-vous une traduction créative ? Pas de problème !

4.5 (90%) 2 votes

Social Media Manager en BigTranslation. Publicitaria apasionada de las redes sociales, los blogs y la traducción.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *